Pour cela?

La Compostela

Depuis que la pérégrination à la Tombe de Santiago, surgie spontanément au long du IX et X siècle, s’est institutionnalisée acquérant des considérations sociales et religieuses déterminées, ce fut nécessaire accrédité le fait de l’avoir complétée. Pour cela, premièrement, s’utilisaient les insignes qui se trouvaient uniquement à Saint-Jacques de Compostelle constitué par la coquille Saint-Jacques

Il est facile d’imaginer la facilité de falsifier cette rudimentaire certification. Falsification qui effectivement se donnait, obligeant les prélats de Compostelle et au Pape lui-même à décréter des peines de excommunions contre les falsificateurs. Plus efficace, pour être plus difficile à falsifier, ont été les dites appelées cartes probatoires, qui ont été émises au XIII siècle. Ces cartes sont l’origine directe de la Compostela. Au XVI siècle, les Rois Catholiques ont constitués la Fondation de l’Hospital Real et pour elle, ils ont fait construire le bâtiment qui aujourd’hui occupe l’Hôtel des Rois Catholiques, convertit en 1954 en un hôtel de grand luxe. En présentant la Compostela, les pèlerins obtenaient le droit d’être hébergés gratuitement durant trois jours. Les nécessitées sanitaires des pèlerins ont convertis l’institution, après les agrandissements nécessaires, en l’hôpital le plus important de Galice et, plus tard, en siège de la fameuse école de médecine compostelane.

L’apparition des véhicules à moteurs et, déjà dans notre siècle, la popularisation du tourisme, signifie une certaine crise pour le pèlerinage. L’effort et le sacrifice en expiation des pêchés qui jusque ce moment signifiait le pèlerinage, laissent le pas à une activité plaisante et agréable pour amplier les vacances. Les autorités civiles ont commencées dans d’autres sanctuaires à distribuer des certificats de visites imitant la Compostela. (Tel fut le cas en Terre Sainte, où le Ministère du tourisme Israélien distribue un certificat). Grâce à Dieu, le chapitre de l’Eglise Métropolitaine de Saint-Jacques de Compostelle à continué l’émission du certificat et à réclamé, avec peu de succès, l’accomplissement du devoir fondamental de l’Hôtel des Rois Catholiques. Cependant, la Cathédrale limite actuellement la « Compostela » à ceux qui rejoignent la Tombe de l’Apóstol pour motifs religieux à pied, en vélo ou à cheval. Pour cela il est exigé avoir voyagé au minimum les derniers 100km à pied ou à cheval ou bien les 200 derniers kilomètres en vélo. Pour autant, sont exclues toutes autres modes de déplacement pour accéder à la Compostela sauf s’il se traite de personnes handicapées qui peuvent venir en chaise roulante sans moteur.

Qui sommes nous / Travaille avec nous | © Tout les droits réservés | Avis légaux | Développement Groupe Promedia.